Il arrive fréquemment que les personnes ayant le TSAF puissent faire une chose une journée, mais soient incapables de la faire le lendemain. Certaines personnes fabriquent une histoire si elles ont oublié un fait ou si elles ne comprennent pas le rapport de cause à effet. Cela s’explique par les lésions cérébrales survenues à la suite de leur exposition prénatale à l’alcool. Leur comportement n’est pas intentionnel.